Accueil

Vous êtes décideur économique, vous souhaitez
comprendre les enjeux avant d'agir, vous avez conservé
votre esprit critique, vous acceptez de confronter vos idées
à d'autres, différentes, impertinentes...
vous êtes au bon endroit.

vision stratégique

 

Diriger une entreprise, quelque soit sa taille, son métier, ses activités, confère des responsabilités particulières. Cela nous contraint à adopter une attitude pouvant paraître ambiguë : avoir un œil sur la ligne d'horizon et l'autre sur la trésorerie. Nous devons en même temps nous assurer que nos actions quotidiennes nous conduisent là où nous voulons aller (la « fameuse » démarche stratégique qui permet de transformer la volonté en actes et de construire le futur que l'on a choisi) et être continuellement attentif à la capacité de l'entreprise à remplir ses engagements à court terme (livrer les clients, payer ses employés, ses dettes fiscales et sociales, ses fournisseurs, prendre des commandes, émettre et encaisser les factures, …).

 

La quasi totalité du temps disponible est consacrée au court terme (surtout dans cette période de crises, mutations et autres changements). Dans ces conditions, quelles solutions mettre en place pour garder un œil sur la manière dont demain se construit et maintenir notre capacité à construire une vision exploitable du futur ?

 

C'est bien la capacité à faire le lien entre demain et aujourd'hui (dans cet ordre) qui permet de garder la main. L'enjeu est d'avoir un ou deux coup(s) d'avance sur ses adversaires (comme aux échecs, aux dames ou au go) pour suivre (voire anticiper légèrement) les évolutions de nos marchés et conserver la capacité à générer des profits qui permettront de rémunérer l'ensemble des acteurs que nous avons impliqué.

 

L'urgence du court terme implique que le temps est compté pour alimenter sa vision, la préciser, faire les liens, … et l'utiliser pour concevoir les actions que nous mettrons en œuvre. Il est donc nécessaire de trouver une solution qui soit à la fois efficace et peu chronophage. Trouver une information pertinente, la vérifier, la croiser, la mettre en perspective demande des compétences particulières et du temps qui n'est plus disponible.

 

Une des solutions (eh oui, il n'y a pas de recettes miracle ou de solution duplicable à l'envi, ni de processus qui exonérerai de réfléchir) tiens plus dans la capacité à utiliser une information déjà sélectionnée, validée, croisée, mise en perspective qu'en l'apprentissage de nouveaux métiers pour aller la chercher. Celui qui, aujourd'hui, sait trouver une solution pour maintenir une vision un tant soit peu construite de demain a la possibilité de prendre l'avantage sur ses concurrents.

 

Chacun raisonne en général à partir des mêmes informations que les autres ou presque. Il est alors difficile d'obtenir un résultat différent de celui de tout le monde … et donc de ses concurrents, sauf à consacrer plus de temps à l'exercice de réflexion, … temps que nous n'avons pas. Et c'est bien parce que nous serons capable d'aller plus loin dans la compréhension que nous saurons avoir un coup d'avance. En effet, chacun trouve à peu près les même solutions pour s'informer :

 

  • Ce que tout citoyen reçoit (volontairement ou non) de la part des principaux médias,

  • Ce que notre organisation professionnelle nous fait parvenir régulièrement,

  • Ce que nos relations nous disent de ce qu'ils ont compris (ou entendu) des enjeux,

  • Ce que nous échangeons avec nos pairs, …

 

Les limites de l'exercice sont rapidement atteintes. En effet, toutes ces sources, pour pertinentes qu'elles soient, nous délivrent une information très court terme, éclairant au mieux aujourd'hui, sans perspective, sans clés pour comprendre où cela nous amène. Sans recul, le résultat de nos réflexions sont fortement semblables au résultats obtenus par les autres. Pour comprendre le sens (la direction) dans lequel cela peux nous conduire, il nous faut prendre de la hauteur. Exercice difficile pour plusieurs raisons :

 

  • Obligation d'envisager que l'avenir n'est pas écrit mais qu'il sera la résultante des actions d'aujourd'hui,

  • Nécessité d'observer les mécanismes en œuvre (interactions) pour identifier les facteurs moteurs, ceux qui ont des effets de leviers plus fort que les autres,

  • Raisonner pour construire des scénarii, c'est à dire construire par le raisonnement les futurs possibles (futuribles), et identifier les éléments déclencheurs de chacun d'eux,

  • Surveiller les éléments déclencheurs (les fameux facteurs moteurs) afin de reconnaître le plus tôt possible le scénario qui est entrain de se dérouler …

  • Si possible, à son niveau, agir pour que le scénario qui se déroule corresponde à un futur acceptable, où l'on pourra trouver une place défendable, ...

 

Il faut un peu de méthodes, de techniques et d'outils certes, mais en plus du travail et des efforts de réflexion, de raisonnements, … il est nécessaire de prendre le temps de la réflexion pour construire ses raisonnements, … en un mot, il faut du jus de cerveau pour parler un peu crûment, et donc il est nécessaire de se confronter à d'autres idées, d'autres façon de penser, et de développer son esprit critique pour se construire ses idées et arrêter de réfléchir avec celles des autres … les fameuses « idées reçues »... Et tout ça en y consacrant le minimum de temps pour allouer le plus possible du temps à l'action quotidienne.

 

La solution que nous avons trouvé et que nous proposons allie plusieurs méthodes, techniques et outils complémentaires qui, pris séparément, ne peuvent constituer LA Solution. Le résultat tient bien dans la complémentarité entre ces différents « petits bouts » qui permettent d'apporter une solution adaptée :

 

  • D'un coté un flux quotidien au delà de ses caractéristiques (lien) il permet de 15 à 30 minutes d'exercices journalier pour entraîner le cerveau au raisonnements et développer l'esprit critique … en le confrontant à une information différente, souvent impertinente, mais éclairant toujours les mutations en cours.

  • Un fois par mois un sujet qui permet de prendre du recul, de tenter de faire des synthèses, qui sert de support à quelques échanges entre pairs pour ceux qui le souhaitent …

  • Deux ou trois fois par an des réunions « physiques » qui permettent d'échanger de façon structurée dans un cadre maîtrise, entre pairs, et de prendre le temps de construire sa vision en tirant – avec les autres – le maximum des informations lues chaque jour au cours du trimestre précédant.

 

C'est l'effet d'accumulation qui, progressivement, permet de construire un référentiel à partir duquel il devient possible d'élaborer une vision pertinente des mouvements de son environnement.

 

L'exercice est difficile car il demande à être ritualisé. Comme pour suivre un régime alimentaire ou se remettre en forme physique, il faut s'astreindre à se réserver un peu de temps chaque jour pour que, progressivement, la vision s'éclaircisse.

 

Autre point qui rebute au départ, il faut savoir se laisser bousculer. Prendre du recul implique d'accepter que d'autres aient d'autres points de vues, se fassent une autre idée que la sienne, aient une autre vision, parfois en conflit avec sa propre compréhension. Confronter son point de vue à d'autres n'oblige aucunement à adopter les idées des autres, mais simplement de confronter les siennes et de les conforter ou de les faire évoluer, ou simplement de les amender ou de les préciser ...

 

Parce que nous sommes convaincus qu'il est de la responsabilité de chaque responsable économique d'être acteur de son futur, parce que nous pensons que nous ne pouvons déléguer à personne cette mission, nous avons conçu avec des patrons que nous accompagnons depuis des années, la solution que nous proposons aujourd'hui.

 

Elle est loin d'être parfaite, elle ne peut répondre à toutes vos questions, mais elle est sans doute la plus adaptée si vous voulez y consacrer le minimum de ressource en temps (15 à 30 minutes par jour) et en ressources financière (90 € par an pour le flux quotidien)

 

Alors que risquez vous à essayer gratuitement pendant un mois ? Que vous décidiez ou non de vous abonner ensuite, vos critiques seront les bienvenues et nous permettront d'améliorer le service !

 

Abonnez-vous

DUBITARE ne possède pas une kyrielle de millions d’Euros pour s’offrir une campagne marketing, ni de célèbres sponsors, mais nous avons bien mieux : VOUS.

Vous appréciez notre travail, n’hésitez pas à en parler à votre entourage, vos amis, vos confrères, vos relations professionnelles ou encore écrire un article faisant référence à notre travail.

Partager la bonne parole :