Isabelle Adjani : une carrière d’envergure, découvrez son histoire

© Crédits photos : Getty Images

Voir Ne plus voir le sommaire

Isabelle Adjani représente toujours à l’heure actuelle ce savant mélange entre élégance, mystère et intelligence. Ainsi, c’est grâce à cette remarquable intelligence émotionnelle qu’elle a pu habiter avec autant d’intensité ses différents rôles attribués. Cette vulnérabilité qu’elle affiche sans fard à l’écran en fait une vedette incontournable du cinéma français depuis ses débuts, au milieu des années 70.

Avant tout, revenons sur sa jeunesse. Cette dernière est née le 27 juin 1955, d’une mère bavaroise et d’un père kabyle qui se rencontrèrent à l’occasion de la seconde guerre mondiale, alors que le père d’Isabelle Adjani faisait partie de l’armée française. Par ailleurs, c’est à Gennevilliers qu’elle a grandi au côté de son frère Eric dans une barre HLM. Ce métissage culturel ne pouvant que favoriser la capacité d’empathie de la future actrice.

Isabelle Adjani : Une carrière d’envergure

Son premier succès cinématographique demeure l’Histoire d’Adèle HLe récit s’articule autour des écrits de la seconde fille de Victor Hugo, celle-ci souffrant d’érotomanie. Cette dernière étant folle amoureuse d’un lieutenant britannique. Le triomphe du jeu d’actrice de la nouvelle venue est sans appel, la critique américaine s’encense. Aussi, elle compare Isabelle Adjani aux anciens grands noms comme Greta Garbo ou Marlene Dietrich. En effet, elle sera nominée pour la première fois pour le césar de la meilleure actrice et pour un oscar.

À lire Cinéma : les sorties à ne pas manquer en mai 2023 !

« Dans mon métier, je suis allée à leur rencontre longtemps de façon plus narcissique, aujourd’hui à travers davantage de dépassement. ». À travers cette citation de la vedette, nous comprenons, son engouement pour se fondre dans les nombreuses identités qu’elle incarnera à l’écran. Avec des rôles de femmes souvent fragiles et jouant avec la folie, elle fascine. En 2016, dans Carole Matthieu, elle incarne le rôle d’une médecin qui, souhaitant alerter des conditions de travail déplorable, aide un salarié à se suicider.

Forte de son statut de star incontournable, Isabelle Adjani a su se diversifier et s’avère être une icône de la mode. Pour l’actrice ayant le plus de césars à son actif, elle a été une muse pour un bon nombre de photographes. Effectivement, en 1975, elle fit la couverture du magazine Andy Warhol. Celui-ci étant reconnu pour ses travaux dans le pop-art. Son charisme palpable a en également fait fashionista d’anthologie.

Isabelle Adjani
PARIS, FRANCE – 19 janvier : Isabelle Adjani défilant pour la marque AmiParis pour la collection automne-hiver 22-23 (Photo de Victor VIRGILE/Gamma-Rapho via Getty Images)

 

Ainsi, nous avons pu la retrouver au défilé Michael Kors, lors de la fashion week de New-York.

À lire Jeremy Renner : l’acteur dévoile une vidéo de sa rééducation

Une actrice engagée

Avec tout ce talent, Isabelle Adjani a néanmoins su se servir de son art afin de défendre des idéaux plus grands. « En France, il y a les trois G : galanterie, grivoiserie, goujaterie. Glisser de l’une à l’autre jusqu’à la violence en prétextant le jeu de la séduction est une des armes de défense des prédateurs et des harceleurs » a-t-elle annoncé dans un texte publié dans le journal du dimanche durant l’affaire « Balance ton porc ». On comprend tout de suite que l’actrice a très certainement été très rapidement confronté au vice du milieu du spectacle.

Quelques mots de contexte. Isabelle Adjani campe dans ce film le rôle d’une professeure de français dans une banlieue dite difficile. Elle découvre avec stupéfaction une arme dans le sac d’un de ses élèves. Paniquée, elle prend sa classe en otage. « Mon jeu d’actrice me permet d’incarner des combats, de proposer des fictions qui font passer des messages ». À travers ce rôle, elle sensibilise à la violence dans le milieu scolaire ainsi qu’à la misogynie. On lui conseille justement pendant le film de ne pas enseigner en jupe. Cette simple remarque, combien de femmes l’ont entendu ? Elle leur fait très injustement peser sur la conscience la responsabilité du comportement inapproprié des hommes.

Également très sensible au racisme, elle avait signé une pétition avec SOS racisme contre les tests ADN pour les candidats au regroupement familiale. En effet, ce type de problématique étant un sujet sensible pour Isabelle Adjani, elle-même d’origine algérienne par son père. Elle avait notamment déclaré au sujet de l’Algérie : « On ne cesse d’empêcher les Algériens de lire leur histoire. La colonisation a tout fait pour les « déculturer ». Après l’indépendance, les militaires au pouvoir ont décidé de rayer de l’histoire du pays ceux de ses dirigeants ou de ses combattants anonymes qui les dérangeaient ou qui leur donnaient trop mauvaise conscience. »

Source : Wikipédia

À lire Netflix : confirme le lancement des événements en direct


Dubitare est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Accueil / Actualités / People / Isabelle Adjani : une carrière d’envergure, découvrez son histoire